Délai de passage du permis de conduire.



Délai pour passer le code de la route

Le délai d’inscription en préfecture varie d’une préfecture à l’autre, mai son peut constater que 3 semaines est le délai moyen national pour avoir son numéro NEPH obligatoire pour s’inscrire à l’examen du code.

Le délai pour passer l’examen du code est de 48 heures via le site de la Poste, Objectifcode  ou des autres organismes agréés.
Sous 24 heures vous recevez le résultat de votre examen. Si vous avez réussi, inscrivez-vous en auto-école pour passer la conduite ou via une location de voiture double commande.

Si vous avez raté, inscrivez-vous de nouveau, et recommencez l’examen 48 heures plus tard.

Les délais pour passer l’examen de la conduite du permis de conduire.

1 heure d’évaluation + 20 heures de conduite sont obligatoires avant de passer l’examen de la conduite si vous utilisez une auto-école. En général, considérez 30 heures de conduite comme la base pour réussir du 1er coup votre examen de conduite.

Les délais pour passer l’examen de la conduite du permis de conduire.

Vous recevez les résultats du permis sous 48 heures

ATTENTION NOUVEAU : Delai de passage du permis de conduire réduit à partir de 2017 pour les candidats libres

DELAI  de passage sont maintenant équivalent entre un candidat libre et une auto-école pour passer le code de la route et sont équivalent à partir du 1er janvier 2017 pour passer l’examen de la conduite.

Les candidats libres à l'épreuve pratique de la conduite pourront passer l'examen de la conduire dans un délai de mois MAXIMUM.

Plus de délai long pour les candidats libres pour passer le code, plus de délai long pour passer la conduite. Plus besoin d'aller en auto-école pour passer son permis de conduire dans un délai normal.

Extrait du décret applicable au 1er janvier 2017.

« Les places d’examen sont accordées aux candidats libres se présentant pour la première fois dans un délai qui ne saurait être supérieur à deux mois, et dans le délai d’attente moyen constaté entre la première et la deuxième présentation dans le département pour ceux ayant échoué une première fois. Ce nombre de places doit permettre d’offrir à l’ensemble des candidats un égal accès aux épreuves, indépendamment des conditions dans lesquelles ces derniers ont été formés. ».